Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

09novembre1989lejourdapres-net.over-blog.com

09novembre1989lejourdapres-net.over-blog.com

La chute du Mur de Berlin, a été un événement politique considérable, elle est aussi un bouleversement économique comme il ne s'en produit qu'un ou deux par siècles, comparable, dans son ampleur et ses conséquences, à une guerre mondiale. Du jour au lendemain ou presque, le "contre-capitalisme" est démantelé, laissant le champ libre à une économie de marché planétaire. Dès l'effondrement du rempart de béton de la RDA, c'est la ruée de l'Ouest : les entreprises multinationales occidentales se précipitent sur les nouveaux territoires conquis , pour y vendre leur produits, les fabriquer ou acheter des matières premières. Le marché et la "démocratie" annexent l'Est d'un même pas . Le rapport de force entre le capital et le travail s'inverse. Avant novembre 1989, les travailleurs profitaient indirectement de la crainte du communisme - pour limiter les risques de révolution, les entreprises et les Etats consentaient des augmentations de salaires régulières et des droits sociaux étendus. Tout d'un coup, cette crainte disparaît. Pire, les non qualifiés occidentaux sont mis en concurrence avec les non qualifiés slovaques ou chinois, cinquante fois moins bien payés. Et c'est au contraire le détenteur de capital qui profite d'un monde ouvert, dans lequel il peut faire circuler son argent comme bon lui semble pour profiter des opportunités de rendement ou de taxation favorables. La chute du Mur a signé la victoire du rentier.


Derrière des réformes,une idéologie

Publié le 28 Septembre 2018, 18:05pm

La chute du Mur de Berlin, a été un événement politique considérable, elle est aussi un bouleversement économique comme il ne s'en produit qu'un ou deux par siècles, comparable, dans son ampleur et ses conséquences, à une guerre mondiale. Du jour au lendemain ou presque, le "contre-capitalisme" est démantelé, laissant le champ libre à une économie de marché planétaire. Dès l'effondrement du rempart de béton de la RDA le rapport de force entre le capital et le travail s'inverse. Avant novembre 1989, les travailleurs profitaient indirectement de la crainte du communisme - pour limiter les risques de révolution, les entreprises et les Etats consentaient des augmentations de salaires régulières et des droits sociaux étendus. Tout d'un coup, cette crainte disparaît. Pire, les non qualifiés occidentaux sont mis en concurrence avec les non qualifiés slovaques ou chinois, cinquante fois moins bien payés. C'est  le détenteur de capital qui profite d'un monde ouvert, dans lequel il peut faire circuler son argent comme bon lui semble pour profiter des opportunités de rendement ou de taxation favorables. La chute du Mur a signé la victoire du rentier.

Fêtes de la musique à l'Elysée en 2018
Fêtes de la musique à l'Elysée en 2018

Le système capitaliste n'admet pas qu'un peuple qui vivait démocratiquement ,puisse avoir des droits.Sous prétexte d'austérité , de "réformes" il s'agit dans les faits d'un combat idéologique que nous mène ce système .

Fêtes de la musique à l'Elysée en 2018.le couple Macron et ses invités à l'Elysée lors de la fête de la musique en 2018
Fêtes de la musique à l'Elysée en 2018.le couple Macron et ses invités à l'Elysée lors de la fête de la musique en 2018

N'admettant pas qu'il puisse y avoir quelque chose de telle que la démocratie au dessus de lui .La suppression des acquis dans le monde du travail, des acquis sociaux ,démocratiques, ces droits et le respect de ces droits,leur suppression sont autant de défaites infligées pour le salarié,le citoyen ,l'humain ,et sont autant de victoires pour ce système.Même le FMI remet en cause la politique d’austérité, il s'agit donc de toute autre chose que de réformes pour rembourser une dette,c'est un défi à la démocratie ,à travers ce défi une atteinte à l'intégrité d'une nation ,d'un peuple ,sa souveraineté.

Ce combat mené contre nous tous ,se compte en vies humaines

En l'espace de 15 jours, deux personnes âgées sont décédées dans la salle d'attente du CHRU de Tours. 
Des drames qu'on a peine à imaginer en France aujourd'hui. France Bleu Touraine rapporte le 18 mai que deux femmes âgées de 90 ans sont décédées dans la salle d'attente des urgences du CHRU de Trousseau à Tours : la première dans la nuit du 11 au 12 avril, la seconde le 3 mai. Elles avaient attendu, sans soins, respectivement six et quatre heures.

Le personnel soignant en première ligne

Une soignante du service d'urgences raconte : "Ce qui a choqué le plus l'équipe, c'est que nous n'avons pas eu, en tant que soignants, la possibilité de les accompagner dans leur décès. Elles sont décédées dans une salle d'attente bondée, au milieu d'autres patients qui attendaient d'être vus".

Le personnel des urgences de Tours avait pourtant déjà alerté sur ce manque de moyens et sur le danger qu'il faisait porter sur les patients. "On a alerté à maintes et maintes reprises la direction sur le fait que cette salle d'attente n'était pas la solution. On a dénoncé les conditions d'accueil des patients qui se dégradaient", confie la soignante. Et d'ajouter : "C'est la saturation dans les urgences tous les jours".

A chaque changement de gouvernement, Rothschild réussit donc à placer quelques collaborateurs dans les petits papiers du pouvoir. On appelle cela « se mettre au service ». Macron est un ancien, il perpétue la tradition. Et il a laissé de tellement bons souvenirs que les banquiers ne sont pas près de l’oublier.
Les États-Unis ont constitué, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, un réseau d’élites proaméricaines. 
Alain Minc, Francis Mer, Serge July, Laurent Joffrin, Luc Ferry, Alain Finkielkraut, ou encore Christine Ockrent. Membre du Club de La Haye, un réseau international de think-tanks animé par la CIA, la Fondation Saint-Simon a éclipsé les intellectuels de la gauche non-atlantiste et imposé une forme de pensée unique en France. 

De 1982 à 1999, la Fondation Saint-Simon exerça un véritable magistère sur la vie intellectuelle et médiatique française. Dans le prolongement de la « Troisième voie » chère à Raymond Barre, Jacques Delors ou Michel Rocard, elle rassembla une centaine de personnalités issues des cercles libéraux et sociaux-démocrates et développa un discours « ni de gauche, ni de droite » , qualifié par ses détracteurs de « pensée unique ».

Son fondateur et premier président, l’historien François Furet, ne faisait pas mystère d’avoir noué des contacts avec la CIA après avoir rompu avec le Parti communiste. De plus, il se présentait comme le continuateur de l’œuvre de Raymond Aron, un intellectuel anti-communiste qui anima le Congrès pour la liberté de la culture, une vaste opération de la CIA pour manipuler les intellectuels ouest-européens et les enrôler dans la Guerre froide.

Edouard Philippe durant ses études à Sciences Po, milite deux ans au sein des clubs rocardiens  et au Parti socialiste pour soutenir Michel Rocard, avant de rendre sa carte et de se rapprocher de la droite.

L’exécutif annonce prochainement de nouvelles économies, « il faut » boucler le budget 2019 sans trop dégrader le déficit public,une formule,une posture en fait, alors que les perspectives se sont compliquées,par la propre faute du gouvernement, qui croit en la théorie du ruissellement, avec le ralentissement attendu de la croissance. L’une des principales sources d’économies pourrait venir de coupes dans les prestations sociales, dans lesquelles Emmanuel Macron lui-même trouve que l’on met “trop de pognon”. 
Dans les faits, en guise de choix, c’est donc la facilité qui est retenue..
Le gouvernement du neuf ,repassera, faire les poches des retraités ,des salariés précaires , des chômeurs, et s’en prendre à la mission publique est une régression,non pas un progrès .
 Des mesures touchant plusieurs, voire l’ensemble de ces aides. La non revalorisation des prestations sociales. Ce gel, envisagé dans un rapport de Bercy révélé par Le Monde en mai, pourrait à lui seul rapporter quelque 3,5 milliards d’euros en 2019.
Cela pénaliserait plusieurs prestations familiales (Allocation de rentrée scolaire, complément familial…), et autres minima sociaux (Allocations adultes handicapés, RSA…). 
Les pensions de retraite ne seront plus indexées annonce Edouard Philippe dimanche 26 Août 2018 .
 

L'optimisation fiscale des entreprises coûte 60 milliards d'euros aux citoyens français chaque années.
Dans l'UE, environ 1000 milliards d'euros «perdus chaque année»
A l'échelle des 28 membres de l'Union européenne, «environ 1000 milliards d'euros sont perdus chaque année à cause de l'évasion et de la fraude fiscales» 
• En France,la fraude fiscale «coûte chaque année 60 à 80 milliards d'euros »
 Le constat est sans appel : la grande majorité des plus puissantes multinationales sont omniprésentes dans les paradis fiscaux. Qu’elles utilisent des méthodes illégales de fraude ou légales, l’évasion fiscale, le résultat est  le même .

Dans une circulaire distribuée le 24 juillet aux préfets, le Premier ministre Edouard Philippe détaille son mode d’emploi pour réaliser encore des économies et ainsi respecter la promesse d’Emmanuel Macron de supprimer 50.000 postes de fonctionnaires d'ici la fin de son quinquennat. Les administrations déconcentrées de l’Etat seront les premières victimes des coupes budgétaires.
La présence de l'État sur le terrain “mérite aujourd'hui d'être analysée pour que chaque mission publique soit assurée dans les meilleures conditions et sans redondance inutile et coûteuse”, affirme le chef du gouvernement. Et pour y arriver, l’exécutif a recours à une méthode issue du monde de l’entreprise .
Autrement dit, sur le fond ,la mission publique est remise en question,c’est précisément ici ,sans la moindre consultation démocratique auprès des principaux concernés ,c'est-à-dire l’ensemble des français,que ce gouvernement pour y arriver, a recours à une méthode issue du monde de l’entreprise.
"C'est un outil managérial qui a toute sa place dans la fonction publique, territoriale sans aucun soucis"..

Des “réformes” pour la majorité d'entre nous et un assistanat d’état pour le monde de l'entreprise

Ont également été adoptées des mesures visant à faciliter l'effacement des dettes des entreprises et un article autorisant le gouvernement à réformer par voie d'ordonnances le droit des sûretés pour le simplifier et assurer l'équilibre entre les intérêts des créanciers et ceux des débiteurs.
Pour le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire, ces différentes mesures permettront de surmonter les "blocages culturels profonds" qui persistent en France et empêchent "le rebond de ceux qui ont tenté et qui ont échoué" 

Fondé sur un économisme scientiste qui voit dans l’avènement de la société de marché l’accomplissement de l’Histoire universelle et la réalisation de la nature humaine, le néolibéralisme, par le biais d’une avant-garde d’économistes professionnels, promeut la production de l’homme nouveau adapté au marché mondial ; il use, pour ce faire, de la propagande de masse qu’est la publicité et soumet chaque individu à la discipline managériale qui lui impose l’entreprise comme modèle de réalisation d’un soi préalablement défini comme producteur-consommateur : il contribue ainsi à l’institution du marché comme Totalité et s’emploie à détruire tout ce qui viendrait entraver sa puissance de totalisation.

La terreur est l’exercice du pouvoir  sur le particulier, qui use de sa force pour abolir la singularité. L’individu comme tel a le statut de suspect, en ce que sa singularité est en tant que telle inadéquate .Le capitalisme donne lui-même un statut très précis à l’individu, le statut de précaire , et le précaire, tout comme le suspect, vit constamment sous la menace que constitue son inadéquation .

 A propos de la crise des "Gilets jaunes",selon  Alain Juppé elle menace les libertés et rappelle "des choses un peu terrifiantes en termes historiques".

"Quand j'entends dire que la séparation des pouvoirs, l'équilibre des pouvoirs, les contre-pouvoirs, tout ça c'est du pipeau et qu'il faut passer maintenant à la souveraineté populaire, ça me rappelle des choses un peu terrifiantes en termes historiques",  évoquant la revendication de référendums sur tous les sujets.

Pour le maire de Bordeaux,  le pays fait face à une petite minorité "d'ultras anarchistes ou révolutionnaires qui veulent casser la baraque et casser la République".

Notes:

https://www.marianne.net/societe/tours-deux-personnes-agees-meurent-dans-la-salle-d-attente-des-urgences

http://www.voltairenet.org/article12431.html

https://www.facebook.com/notes/09-novembre-1989le-jour-dapr%C3%A8sd%C3%A9fier-la-pens%C3%A9e-unique-et-oser-d%C3%A9plaire/le-fanatisme-%C3%A9conomique-a-pris-le-pouvoir/2174490586148803/?__tn__=H-R

http://idiocratie2012.blogspot.com/2013/06/capitalisme-et-totalitarisme.html

https://www.boursorama.com/actualite-economique/actualites/le-climat-social-rappelle-des-choses-terrifiantes-a-juppe-745a07a25273545e6b98134706677271

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents