Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

09novembre1989lejourdapres-net.over-blog.com

09novembre1989lejourdapres-net.over-blog.com

La chute du Mur de Berlin, a été un événement politique considérable, elle est aussi un bouleversement économique comme il ne s'en produit qu'un ou deux par siècles, comparable, dans son ampleur et ses conséquences, à une guerre mondiale. Du jour au lendemain ou presque, le "contre-capitalisme" est démantelé, laissant le champ libre à une économie de marché planétaire. Dès l'effondrement du rempart de béton de la RDA, c'est la ruée de l'Ouest : les entreprises multinationales occidentales se précipitent sur les nouveaux territoires conquis , pour y vendre leur produits, les fabriquer ou acheter des matières premières. Le marché et la "démocratie" annexent l'Est d'un même pas . Le rapport de force entre le capital et le travail s'inverse. Avant novembre 1989, les travailleurs profitaient indirectement de la crainte du communisme - pour limiter les risques de révolution, les entreprises et les Etats consentaient des augmentations de salaires régulières et des droits sociaux étendus. Tout d'un coup, cette crainte disparaît. Pire, les non qualifiés occidentaux sont mis en concurrence avec les non qualifiés slovaques ou chinois, cinquante fois moins bien payés. Et c'est au contraire le détenteur de capital qui profite d'un monde ouvert, dans lequel il peut faire circuler son argent comme bon lui semble pour profiter des opportunités de rendement ou de taxation favorables. La chute du Mur a signé la victoire du rentier.


Où est le monde libre?...

Publié le 17 Mars 2018, 15:22pm

La réglementation infinie de l’existence, qui prétend légiférer même sur la longueur des concombres vendus au marché et bien d'autres types de produits, montre une UE de plus en plus totalitaire.

Dans cette UE, le rôle des salariés, revient principalement à jouer les bouche-trous , être ouvriers ,du bâtiment sur les chantiers ou les travaux publics,  d’absorber les surplus de production d'être esclave de la société de services que met en place le libéralisme .

 

 

Nous sommes devenus un pays sans voix, incapable de défendre ses intérêts.

Il est impossible de ne pas remarquer que l’enseignement est devenu une honte institutionnalisée.

Il est impossible de ne pas remarquer que la presse n’est plus une presse, infiltrée et aux ordres  d'agents du pouvoir et par des individus qui n’ont aucune idée de ce métier.

Et si on le remarque, il se passe quoi ?

La bureaucratie de l’UE et les dictats de l’Allemagne (qui, ne l’oublions pas, a déjà fait le malheur du monde à deux reprises !)nous dévoilent le projet européen. La France s’éteint.

L’aspect le plus ironique de l’histoire, c’est qu’en 1989 ,on nous a en europe, certifié qu'avec la chute de l'URSS, du rideau de fer,qu'avec le "triomphe" du libéralisme,la menace du totalitarisme était définitivement écartée...

Il ne faut pas, sans examen critique, adhérer à la propagande de son propre camp.(La propagande de la bien-pensance,celles de cette période ,et d'aujourd'hui sont les mêmes.)

Celle-ci étant masquée, drapée de sentiments vertueux et vouant l’autre aux gémonies. 

A l’arrivée, est un embrigadement , une uniformisation, une immense machine à laver les cerveaux. Une opération de manipulation destinée à produire des populations dociles, incapables de révolte.

Et, comme dans n’importe quel cas de manipulation réussie, la plupart de ceux qui y sont soumis n’ont pas conscience d’être des marionnettes, mais ont l’impression d’avoir découvert le nombril radieux de la démocratie.

Chaque Etat doit avoir le contrôle de ses banques, de son industrie d’armement, de son industrie pharmaceutique, de l’énergie et des réserves d’eau. Souverainiste,ne signifie pas nationaliste ethnique. 

Le politiquement correct « nationalise » le comportement humain, le standardise, étant maintenant sur le point d’obtenir un "homme nouveau". 

 Un monde où il faut religieusement écouter le dernier des imbéciles, le pire des tarés, lui manifester de la considération, le gâter comme un gosse, de peur qu’il ne se sente lésé par le fait d’être sorti tel qu’il est du ventre de sa mère. On ne peut plus relever le niveau, il faut au contraire s’abaisser respectueusement à celui des idiots, et s’en montrer ravi, tout illuminé par une grandiose vérité. L’idiot devient l’étalon global, le marathonien idéal des empires et des multinationales, dont même la chute des fleurs et le vol des libellules n’a plus le droit de troubler le zen. C’est un monde sens-dessus-dessous, d’une artificialité stridente, alimentée par les médias, avec des repères placés en stand-by et soumis à un dictat de l’anormal. La lutte à mener contre un tel monde a l’importance de l’air et l’urgence de la respiration.

Le politiquement correct, c’est la liberté prise en otage par les "élites".

Ce sont à la fois  la naïveté et l’opportunisme le plus abject, le tout sur fond de servilité endémique. L’opportunisme est inscrit dans les gènes de la majorité des intellectuels en France – une réalité répugnante.

Ils ont, pour la plupart, trahi leur vocation, pour se transformer en vulgaires propagandistes de la pensée unique .

En fin de parcours, on va vers de graves troubles sociaux, voire une guerre dévastatrice, dont les craintes s'expriment ci-dessus.Comment  pourrait on les éviter.  « Le moment viendra où les hommes seront pris de folie, et, quand ils en verront un qui n’est pas fou comme eux, ils se dresseront contre lui en disant ‘tu es fou !’, parce qu’il ne sera pas comme eux. » Saint Antoine le Grand (251-356) 

Article inspiré de :

https://visegradpost.com/fr/2017/11/22/a-petria-la-roumanie-aurait-tout-a-gagner-a-rejoindre-le-groupe-de-visegrad/

 

A découvrir:

La fin de l'europe de Yalta a été menée là où les multinationales l’ont souhaité 

http://09novembre1989lejourdapres-net.over-blog.com/2018/04/la-fin-de-l-europe-de-yalta-a-ete-menee-la-ou-les-multinationales-l-ont-souhaite.html

"Nous allons vous rendre le pire des service, nous allons vous priver d'ennemi ! ", avait prédit en 1989 Alexandre Arbatov, conseiller diplomatique de Mikhaïl Gorbatchev.

http://09novembre1989lejourdapres-net.over-blog.com/2018/03/nous-allons-vous-rendre-le-pire-des-services-nous-allons-vous-priver-d-ennemi.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents