Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

09novembre1989lejourdapres-net.over-blog.com

09novembre1989lejourdapres-net.over-blog.com

La chute du Mur de Berlin, a été un événement politique considérable, elle est aussi un bouleversement économique comme il ne s'en produit qu'un ou deux par siècles, comparable, dans son ampleur et ses conséquences, à une guerre mondiale. Du jour au lendemain ou presque, le "contre-capitalisme" est démantelé, laissant le champ libre à une économie de marché planétaire. Dès l'effondrement du rempart de béton de la RDA, c'est la ruée de l'Ouest : les entreprises multinationales occidentales se précipitent sur les nouveaux territoires conquis , pour y vendre leur produits, les fabriquer ou acheter des matières premières. Le marché et la "démocratie" annexent l'Est d'un même pas . Le rapport de force entre le capital et le travail s'inverse. Avant novembre 1989, les travailleurs profitaient indirectement de la crainte du communisme - pour limiter les risques de révolution, les entreprises et les Etats consentaient des augmentations de salaires régulières et des droits sociaux étendus. Tout d'un coup, cette crainte disparaît. Pire, les non qualifiés occidentaux sont mis en concurrence avec les non qualifiés slovaques ou chinois, cinquante fois moins bien payés. Et c'est au contraire le détenteur de capital qui profite d'un monde ouvert, dans lequel il peut faire circuler son argent comme bon lui semble pour profiter des opportunités de rendement ou de taxation favorables. La chute du Mur a signé la victoire du rentier.


De bonnes raisons d'ignorer la commémoration du 09 Novembre 1989.

Publié le 6 Octobre 2017, 00:57am

Le 09 Novembre 1989,date anniversaire commémorant la "chute" du mur à Berlin,fêté par  les "élites" en europe, invitées tous les ans par A.Merkel.

Jamais les allemands n'ont été aussi pauvres depuis la "réunification",ils sont seize millions cette année à vivre au dessous du seuil de pauvreté pour que l'économie se "porte bien".Jamais depuis la réunification allemande l'europe n'a comptée autant de pauvre, cent vingt millions .


L'austérité, qui fait peser l'effort d'amélioration des comptes publics sur les plus modestes, et l'évasion fiscale qui diminue nécessairement le montant des redistributions .
«les régimes fiscaux et les politiques des États sont conçus pour profiter à une minorité».
Heidi, 69 ans, qui se lève tous les jours à 2 heures du matin pour travailler dans une boulangerie de Berlin. Avec sa pension de 980 euros pour un loyer de 570 euros, elle n'avait pas le choix.

En Allemagne, la retraite moyenne s'élève à 1 100 euros par mois, mais c'est souvent beaucoup moins. Comme Heidi, 11 % des retraités allemands âgés de 65 à 74 ans sont obligés de travailler pour joindre les deux bouts. Un chiffre qui a doublé en dix ans, selon les dernières données de l'Institut fédéral de la statistique (Destatis).
L'augmentation du coût de la vie et des loyers dans les grandes villes, les seniors sont de plus en plus nombreux à solliciter l'aide d'associations. Ils se considèrent comme les grands perdants du succès économique allemand.

"Angela Merkel a dit qu'il n'y aurait plus de changements dans le système des retraites jusqu'à 2030, voire jusqu'à 2040. Or, si rien ne change d'ici là, ce sont entre 8 et 12 millions de retraités qui seront touchés par cette précarité".
Berlin capitale de l'emploi précaire et des travailleurs pauvres.


Toutes ces mesures furent mises en place en 1998 afin de favoriser la sacro-sainte « compétitivité » et les exportations, sur lesquelles est aujourd’hui basée l’économie allemande. Si les exportations augmentèrent significativement, force est de constater que cette « politique de l’offre » agressive se fit au détriment de la demande interne, mais aussi des classes moyennes et populaires, des salariés, des retraités, des collectivités et des infrastructures publiques. En effet, dans l’ensemble, les exportations ne bénéficient pas aux travailleurs allemands, mais aux détenteurs de capitaux, qui s’empressent de placer leurs bénéfices à l’étranger au lieu de les redistribuer dans les salaires ou les investir dans la recherche ou l’économie allemande.
Résultat : depuis 2005, le nombre de personnes devenues pauvres en Allemagne est dix fois plus important qu’en France, pour un total de 20% de la population contre 17% en France, incluant les personnes « sous le seuil de risque de pauvreté » ou « en privation matérielle sévère » (chiffres Eurostats). « Depuis 2006, on observe clairement une dangereuse tendance d’augmentation à la pauvreté. La pauvreté est un problème bien de chez nous. L’Allemagne a clairement un problème croissant de distribution de la richesse », estime Ulrich Schneider, directeur général de Paritätischer Gesamtverband.

On peut affirmer que ce sont les dirigeants des grandes entreprises, les banques, les actionnaires de multinationales et les personnes les plus riches qui en profitent. Jamais depuis l’après-guerre l’écart de revenu entre salariés et PDG n’a été aussi important. Jamais le nombre de millionnaires et milliardaires n’a été aussi grand. Jamais la finance n’a autant vampirisé la richesse produite par les salariés .

Travailler pour un euro de l’heure ou pour un mini job de 450 euros par mois… Tel est le quotidien de 7 millions d’Allemands selon le ministère du Travail. Avec les réformes Hartz du chancelier Schröder en 2003, un second marché du travail s’est formé .

En Allemagne , sept millions de personnes ont un mini job. Ce sont des petits boulots, net d'impôt, payés au plus 450 euros par mois .

le 04.11.1989,le clan Coudenhove-Kalergi Pan-Européen pour les états-unis d'europe, est à Berlin ,5 jours plus tard le mur "tombe spontanément"..

La chute du mur de Berlin un événement spontané..?

Richard Graf Coudenhove-Kalergi

 est l'un des premiers à avoir proposé un projet moderne d'Europe unie. Il peut être considéré, au sens large, comme l'un des pères de l'Europe dont il est un initiateur et un militant important.

Le 21 juillet 1922, il lance son premier appel à l'unité de l'Europe dans la Neue Freie Presse de Vienne et la Vossische Zeitung de Berlin intitulé « La Question européenne ». Naissance du Mouvement pour les États-Unis d'Europe ou Mouvement Paneuropéen.

En 1923 est publié à Vienne son livre Paneuropa (traduction française en 1926). Sont créées les éditions paneuropéennes et du mouvement paneuropéen. Il développe l'idée de réunir le charbon allemand et l'acier français. Il faudra attendre 1951 pour voir naître la Communauté européenne du charbon et de l'acier (CECA).

En 1924 est créée la revue mensuelle Paneuropa. Le Secrétariat général du Mouvement Paneuropéen s'installe à Vienne (Hofburg).

En 1925, il fait des tournées de conférences. Est fondé l´American Cooperative Committee of the Paneuropan Union.

Du 3 au 6 octobre 1926 a lieu le Ier Congrès Paneuropéen à Vienne.

En 1929, Aristide Briand présente l'idée européenne à Société des Nations à Genève) : « Entre des peuples qui sont géographiquement groupés comme les peuples d'Europe, il doit exister une sorte de lien fédéral ». Richard Nicklaus de Coudenhove-Kalergi propose la création de l'hymne national européen sur une musique de Beethoven – Ode à la joie).

En 1930, au IIe Congrès Paneuropéen à Berlin, Richard Nicklaus de Coudenhove-Kalergi propose de célébrer une journée de l'Europe au mois de mai.

Le 2 décembre 1933 est inauguré le Centre économique Paneuropéen à Vienne.

Le 17 mai 1934, le gouvernement autrichien affirme son adhésion à la politique paneuropéenne.

 En transitant par la France (dont il obtient la nationalité en 1939), il part pour les États-Unis d'Amérique en s'embarquant de Lisbonne dans un avion pour New York. C'est de là qu'il organise l'Union Paneuropéenne en exil.

Nommé professeur à l'Université de New York, il dirige le séminaire : « L’Europe fédérale de l'après-guerre ». Constitution du Comité américain pour une Europe unie et libre.

En 1943 a lieu le Ve Congrès Paneuropéen, New York. Winston Churchill communique par écrit son désir de voir se créer le Conseil de l'Europe. Il affirme : « Il existe un remède qui, s'il était généralement et spontanément adopté par la grande majorité des peuples dans de nombreux pays pourrait, comme par miracle, rendre l'Europe aussi libre et heureuse que la Suisse de nos jours. […] Nous devons construire une sorte d'États-Unis d'Europe. […] La première étape consiste à former un Conseil de l'Europe. Et de ce travail urgent, la France et l'Allemagne doivent ensemble prendre la direction. […] Je vous dis donc : “Debout, l'Europe !” ».

En 1945 est signée à San Francisco la Charte des Nations unies, charte fondatrice de l'ONU, dont l'article 52 autorise la potentielle fondation d'une organisation européenne unie.

  • 1950,18 mai : Richard Nicklaus de Coudenhove-Kalergi est lauréat du Prix Charlemagne qui est attribué pour la première fois,à  Aix-la-Chapelle.
  •  

          Le 04/11/1989

soit 5 jours avant la "chute" du mur de Berlin, le clan Coudenhove-Kalergi se trouve devant le mur de Berlin... (la vidéo est d'origine )

Le clan a rendez-vous ce jour là avec la manifestation qui a lieu de l'autre coté du mur sur l'Alexanderplatz.

Il attend à la porte de Brandenburg coté Ouest donc, rien n'est spontané, la jonction du clan avec les manifestants coté Est est sensée se faire ce jour là, le 04.

Pour avoir comme issue le début de la chute du mur de Berlin.

Hors ce jour là, ça ne se passe pas comme prévu, à Berlin -Est la Volkspolizei réussie à empêcher les manifestants de l'Alexanderplatz d'arriver jusque la porte de Brandenbourg,la jonction ne se fait donc pas.

La prise du  mur a lieu 5 jour plus tard le 09 Novembre 1989.

La vidéo du 04 Novembre 1989 montrant le clan Coudenhove-Kalergi ,attendant devant la porte de Brandenbourg coté Ouest,les manifestants qui ce jour là seront bloqués par la Volkspolizei à Berlin-Est.

https://www.facebook.com/330995010444666/videos/653559831521514/

 

 

Le rapport de l’organisation d’aide sociale Paritätischer Wohlfahrtsverband , la pauvreté a atteint un niveau historique en Allemagne. Le rapport indique qu’environ 16 millions de personnes étaient touchées par la pauvreté en 2016, . Les écarts de richesse entre riches et pauvres ont augmenté, les inégalités entre régions ont aussi explosé. Les personnes les plus exposées sont les mères célibataires : plus de 40 % d’entre elles ont basculé dans la pauvreté. Une autre catégorie est touchée de plein fouet : les retraités. Conséquence de la baisse du niveau des retraites en Allemagne, le nombre de pauvres dans ce groupe de la population a augmenté de 48 % depuis 2006. Une réalité beaucoup moins médiatisée et pourtant très importante à connaitre, qui découle des mesures néolibérales brutales mises en place depuis Gerhard Schröder et poursuivies par Angela Merkel : austérité généralisée, baisse des salaires, généralisation des mini-emplois, coupes budgétaires dans les services publiques, baisses des allocations chômage et des cotisations sociales, etc.

Berlin,Eidi est handicapée à 60%... Retraitée, obligée de travailler à 69 ans pour ne pas être à la rue.. Après la chute du mur, le système de la HONTE règne en maitre. Heidi, 69 ans, qui se lève tous les jours à 2 heures du matin pour travailler dans une boulangerie de Berlin. Avec sa pension de 980 euros pour un loyer de 570 euros, elle n'a pas le choix. En Allemagne, la retraite moyenne s'élève à 1 100 euros par mois, mais c'est souvent beaucoup moins. Comme Heidi, 11 % des retraités allemands âgés de 65 à 74 ans sont obligés de travailler pour joindre les deux bouts. Un chiffre qui a doublé en dix ans, selon les dernières données de l'Institut fédéral de la statistique (Destatis). Au bout de quarante-cinq ans de cotisations, les seniors perçoivent moins de 50 % de leur ancien salaire. Avec l'augmentation du coût de la vie et des loyers dans les grandes villes, les seniors sont de plus en plus nombreux à solliciter l'aide d'associations. Ils sont avec beaucoup d'autres les grands perdants du "succès économique allemand".

5 jours avant que ne "tombe" le mur de Berlin, les européistes sont devant la porte de Brandenburg(à 6.23) avec des hauts-parleurs ,haranguant la foule ,sûrs d'eux et de leur coup,quelque chose se prépare . 5 jours plus tard, le mur de Berlin est pris d'assaut par la foule ..Dans le style des "révolutions colorées" que l'on a pu voir au cours des dernières décennies.. Notamment en Ukraine avec le coup d'état fomenté par la CIA . Tous les médias occidentaux ,curieusement sont déjà présent, Christine Ockrent fait même un direct depuis Checkpoint-Charlie ... Chacun jugera. La chute du mur permet aujourd'hui l'existence de l'union européenne , son austérité , son chômage ses lois régressives son insécurité la mort de milliers d'emplois en France et ailleurs le terrorisme seize millions de pauvres en Allemagne ses mini-jobs cent vingt millions de pauvres dans l'UE entière une soumissions totale et aveugle des pays membres un paiement sans fin ,un gouffre financier sans fond aux dépends des plus vulnérables d'entre nous.

l'Euro c'est un deutschemark, pour des états qui correspondent à l'espace historique de la Germanie. Marie-France Garaud présidente de l'Institut international de géopolitique.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents