Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

09novembre1989lejourdapres-net.over-blog.com

09novembre1989lejourdapres-net.over-blog.com

La chute du Mur de Berlin, a été un événement politique considérable, elle est aussi un bouleversement économique comme il ne s'en produit qu'un ou deux par siècles, comparable, dans son ampleur et ses conséquences, à une guerre mondiale. Du jour au lendemain ou presque, le "contre-capitalisme" est démantelé, laissant le champ libre à une économie de marché planétaire. Dès l'effondrement du rempart de béton de la RDA, c'est la ruée de l'Ouest : les entreprises multinationales occidentales se précipitent sur les nouveaux territoires conquis , pour y vendre leur produits, les fabriquer ou acheter des matières premières. Le marché et la "démocratie" annexent l'Est d'un même pas . Le rapport de force entre le capital et le travail s'inverse. Avant novembre 1989, les travailleurs profitaient indirectement de la crainte du communisme - pour limiter les risques de révolution, les entreprises et les Etats consentaient des augmentations de salaires régulières et des droits sociaux étendus. Tout d'un coup, cette crainte disparaît. Pire, les non qualifiés occidentaux sont mis en concurrence avec les non qualifiés slovaques ou chinois, cinquante fois moins bien payés. Et c'est au contraire le détenteur de capital qui profite d'un monde ouvert, dans lequel il peut faire circuler son argent comme bon lui semble pour profiter des opportunités de rendement ou de taxation favorables. La chute du Mur a signé la victoire du rentier.


Général Pierre de Villiers,demi-tour droite, direction la porte de sortie, en avant marche,un deux,un deux .

Publié le 16 Juillet 2017, 17:39pm

Première leçon ,nous y sommes, la Nation est une start-up.

Ceux qui jusque là ont défendu cette conception des choses , ou n'y ont pas vu de problème, sont maintenant victime de cette méthode de gestion, l'armée autant que les autres.

Il est tard pour s'en apercevoir,ce chemin ,seules les autruches n'ont pas vu qu'elles s'y trouvaient.

Pour autant il est presque sûr que ceux qui aujourd'hui crient au scandale sur le manque de budget des armées,continuent à vivre,croire, consommer et penser capitalisme.

Qui s'est indigné, qui a même pensé à le faire, lorsque Sarkozy a dit que "la santé devait être rentable"

Pareil pour la police, etc.

En laissant faire, en ne pensant qu'à votre cas, vous avez consentis, et êtes devenus complice .

.

 
Emmanuel Macron : "Si quelque chose m'oppose au chef d'état-major, le chef d'état-major change"

le chef d'état-major des armées, Pierre de Villiers, qui s'était plaint devant la commission de la Défense à l'Assemblée nationale des 850 millions d'euros d'économies réclamées cette année aux armées, jugeant la trajectoire budgétaire "non tenable".  "La République ne marche pas comme cela. Si quelque chose oppose le chef d’état-major des armées au président de la République, le chef d’état-major des armées change", confie brutalement le président de la République  .

Est ce la volonté de faire l'autruche ,ou autre chose.Ca y est ,la Nation est une start-up.Macron l'avait dit ,et il tient promesse.

Ceux qui gesticulent , qui croient avoir leur mot à dire ,le font inutilement .

Et c'est tout vu d'avance.Le budget c'est le budget armée ou pas.L'émotion des français, d'un général ,n'entre pas en compte.C'est comme cela la gestion d'une start up, et comme il a été dit, il est le patron point .

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents